2 patients sur 3 atteints de maladies chroniques souhaitent rester chez eux

2 patients sur 3 atteints de maladies chroniques souhaitent rester chez eux

Il ressort d’une étude réalisée par un cabinet indépendant pour le compte de la FEDEPSAD, sur les attentes des patients chroniques pris en charge par les PSAD, que plus des deux-tiers d’entre eux préfèrent être traités à domicile. Voici présentées en quelques lignes, les raisons pour lesquelles ces patients plébiscitent les soins à domicile.

Rester dans son environnement quotidien et près de ses proches
La plupart des français préfèrent se faire soigner à la maison, surtout lorsqu’ils sont atteints de maladies chroniques, car ils peuvent ainsi demeurer dans leur environnement quotidien, entourés de leurs proches.
En effet, sur les 699 patients chroniques interrogés par le cabinet d’étude indépendant, 69 % présentent comme avantage principal de se faire soigner à domicile, expliquant que cela leur permet de rester dans leur cadre de vie de tous les jours. D’autre part, 55 % des sondés soulignent aussi le fait qu’ils ont l’avantage d’être toujours auprès de leur famille et de leurs proches. Enfin, un peu plus du tiers (soit 37 %) évoque qu’il leur est également facile de recevoir des visites à toute heure, selon leur bon vouloir, contrairement aux centres hospitaliers où les horaires de visite sont régulés.

Continuer leurs activités et mener à terme leurs projets
Il est quasiment impossible dans un environnement médical, qui n’est pas celui de votre vie de tous les jours, de pouvoir exécuter vos activités courantes à votre guise et de mener à terme vos projets personnels ou professionnels. C’est justement pour pourvoir continuer à « vivre » pleinement que 51 % des sondés préfèrent se faire prendre en charge à domicile.
Il est donc évident que l’action des PSAD aide de nombreux patients chroniques à mieux supporter les effets pervers de leurs maladies sur leur qualité de vie. Malgré la maladie, ils ont le sentiment que leur vie continue son cours.

Améliorer toutefois les conditions de prise en charge des PSAD des malades chroniques.
Même s’il est vrai que selon cette étude, les patients chroniques plébiscitent les traitements à domicile, et donc leur prise en charge par les PSAD, ils aimeraient également voir des améliorations dans les prestations des PSAD. Ainsi, 30 % d’entre eux aimeraient être mieux renseignés sur leur traitement, 35 % exigent une présence plus importante des médecins, et 43 % demandent des dispositifs médicaux mieux appropriés à leur environnement et plus simples à utiliser.

Retour

Start typing and press Enter to search

Seniors et sommeilSilver Mother